PANTALON GARDIAN,PANTALON CAMARGUAIS,PANTALON CAMARGUE,PANTALON MANADIER,PANTALON MOLESKINE,CHEMISE GARDIAN,CHEMISE PROVENCALE,CHEMISE PROVENCE,VESTE GARDIAN,VESTE PROVENCALE,VESTE PROVENCE,CHAPEAU GARDIAN,CHAPEAU PROVENCALE,CHAPEAU PROVENCE,GILET GARDIAN,GILET PROVENCALE,GILET PROVENCE,GILET PAYSAN,GILET VELOURS,CHEMISE IMPRIMEE,JUPE CULOTTE GARDIAN,JUPE CULOTTE PROVENCALE,JUPE CULOTTE PROVENCE,JUPE CAVALIERE,JUPE EQUITATION,IMPRIME PROVENCAL ,TISSU PROVENCAL,TISSU PROVENCE,BOTTE GARDIANE,BOTTE CAMARGUE,BOTTE CAMARGUAISE,BOOTS GARDIANE ,BOOTS CAMARGUE,BOOTS CAMARGUAISE,BOOTES EQUITATION,BOTTES RANDONNEES,BOOTS EQUITATIONMANADE,PANTALON RASETEUR,RAZETEUR,COURSE CMARGUAISE,VETEMENT D AUTREFOIS,VELOURS PAYSAN,VELOURS CAMARGUE,LAINE CAMARGUE,ECHARPE CAMARGUE,ECHARPE CAMRGUAISE,VETEMENT GARDIAN ,VETEMENT CAMARGUAIS,CAMARGUE,HABIT GARDIAN,HABIT CAMARGUAIS,CAMARGUE,CHEMISE TAUREAU,TORO,BOLO CAMARGUE,CRAVATE CAMRGUAISE,CAMARGUE,CAPE DE BERGER,VETEMENT DE BERGER,DESSINS PROVENCAUX,CHEMISE BRODEE TAUREAU,TORO,CAMARGUE,TISSU MOLESKINE,PEAU DE TAUPE,CHEMISE CAMARGUE ENFANT,CHEMISE CAMARGUAISE ENFANT,CHEMISE PROVENCALE ENFANT,
Paiement sécurisé

LES GARDIANS

 
Les gardians appartiennent à une manade, qui est une propriété agricole. Le manadier est le propriétaire de la manade, territoire où vivent les taureaux et les chevaux en liberté. Les gardians aident le manadier pour s’occuper des troupeaux.

Les Gardians sont très fiers de leur origine et de leur culture. L’un d’eux, le Marquis Folco de Baroncelli-Javon, surnommé Lou Marqués (Le Marquis), s’installa en Camargue en 1895, aux Saintes Maries de la Mer.

Il a fait faire pour la Camargue, les Gardians, le taureau et le cheval camarguais ce que Mistral faisait pour la langue provençale : tout simplement, les sauver. Il crée la Nation Gardianne (la Nacioun Gardiano), codifie l’habillement des gardians (comme Mistral celui des  Arlésiennes), invente la Croix gardianne et lançe, dès 1920, l’idée d’un Parc National.

Le marquis voulait que tous les gardians portent un uniforme parfait pour donner une bonne image du « choupo » (groupe de gardian en langue provençale).

En 1938, La Maison Les Indiennes de Nîmes était un des fabricants du vêtement traditionnel avec tous les codes définis par Lou Marqués.

La veste est en velours noir, à bord satiné. Le velours, coupé ras, est connu sous le nom de Palatine ou velours d’Amiens. La veste est doublée de satin rouge.

Les chemises sont en lin ou en coton, portées larges pour monter plus à l’aise. Elles ne sont jamais à manches courtes, même pendant l’été. Les gardians préférent les rouler jusqu’au coude. Elles sont très colorées avec des motifs des Indiennes (cachemires, pois, chaffarcanis,…).
Le pantalon est en moleskine de coton (peau de taupe) à plus de 400 grammes par mètre carré. Ce tissu et la construction du pantalon (pont à l’entrejambe, resserré aux genoux) permettent de longues randonnées sans échauffement.

De mémoire de gardian, on parle toujours des frères Thibaut de Nîmes ou de Guigoni d'Arles. Yvan Dupuis, avec le petit atelier que tout le monde connaissait, fabriqua d’une façon plus industrielle, le pantalon.

En 1938, Régis Reynaud, ami du Marquis, avait une fabrique de confection d’une quarantaine d’ouvrières, rue de la Carrière romaine, et livrait des vestes de gardian marque Mistral. Ces vestes étaient livrées aux établissements Camille à Arles, à la maison Villevieille (Tout pour le gardian) aux Saintes Maries de la Mer, et à la maison Antonicci à Lunel.

L’affaire a continué avec le petit fils Régis Ritter et reprise ensuite en 2007 par Frédéric ROCHE. Il reste le dernier fabricant et gardien de ces traditions.

 

Le Marquis Folco de Baroncelli-Javon, surnommé Lou Marquès (Le Marquis) aux Saintes Marie de la Mer